CICATRICIEL (2000)

Publié le par Mehdi Mahfoudh

Je suis cicatriciel,

Je suis superficiel,

Je suis superflu,

Je suis nu…

 

Ma peau mutilée,

Mes lèvres balafrées,

Ma bouche sèche,

S’engouffrent dans ta brèche…

 

Stigmates éternelles,

Sur ma chair frêle,

Confus,

Je me débats, abstrus…

Nébuleux,

Mon cœur bat, brumeux…

 

Le noir est blanc mais le blanc est noir,

Sur les négatifs de ton désespoir,

Mes cicatrices sont indélébiles,

Tes cicatrices sont viles…

 

Je coule prude, sur ton fleuve hyalin,

Homélie d’un cavalier solitaire, sibyllin,

Fleuve de mensonges, de stances qui empestent,

Sigillé par ton sceau, dans ton arène déserte…

 

Tu craches ton feu, ô sacré hydre,

Je m’enivre de tes flammes, de ton cidre,

Je suis cicatriciel,

Je suis mortel.

 

Poignets tailladés,

D’une poupée fardée,

Amour fatal,

Différence létale…

 

Châtiment pour un crime illusoire,

Celui de t’aimer, de te vouloir,

De goûter à tes désirs,

De savourer tes plaisirs…

 

Je suis cicatriciel,

Je porte ta cicatrice sur mon cœur de fiel,

Je suis éventré, castré,

Je suis châtré…

 

Cicatrices immuables sur mon corps repentant,

Sur mon œil infamant,

Déconfit, je me plie, trivial,

Sous l’épée de ta haine, de ton amour, de tes râles…

 

Tu es mon évangile,

Cicatrices de ma foi, de mes idylles…

 

Je suis cicatriciel,

Tu es mon amour pérennel,

Tu es mon vice,

Tu es ma cicatrice,

A vie…

Publié dans mehdi.mahfoudh

Commenter cet article