Top articles

  • Mon album photo!

    06 mars 2007 ( #mehdi.mahfoudh )

    Je voudrais partager avec vous quelques une de mes photos afin que vous puissiez mettre une image au nom de Mehdi Mahfoudh . La photo de gauche a été prise le 15 Octobre 2006 au théatre de l'Etoile du Nord lors du récital de poésie "La promenade des vers...

  • Mon nouveau Blog!

    06 mars 2007 ( #mehdi.mahfoudh )

    Chers amis bonjour et bienvenue à mon nouveau blog! Je me présente: Mehdi Mahfoudh , Médecin, né à Toulouse en France le 07.05.1971, Tunisien. Je suis médecin généraliste, installé en privé au centre ville de Tunis, j'ai un Mastère de Médecine de Sport....

  • APOCALYPSE (2004)

    06 mars 2007 ( #mehdi.mahfoudh )

    Cataclysme, Terrorisme, D’une foi travestie, D’une vie perdue, D’une réalité perfide, D’une puissance torride, D’un enfant martyre, D’un peuple en délire, D’une armée en colère, Sur une terre De sang… Marasme, Cataplasme De corps entassés qui puent, Sarcasme...

  • CICATRICIEL (2000)

    06 mars 2007 ( #mehdi.mahfoudh )

    Je suis cicatriciel, Je suis superficiel, Je suis superflu, Je suis nu… Ma peau mutilée, Mes lèvres balafrées, Ma bouche sèche, S’engouffrent dans ta brèche… Stigmates éternelles, Sur ma chair frêle, Confus, Je me débats, abstrus… Nébuleux, Mon cœur bat,...

  • CONSONANCES BARBARES (2001)

    06 mars 2007 ( #mehdi.mahfoudh )

    Que faire ? Où aller ? Tu te poses tant de questions, sans réponses… Tu erres dans les méandres de l’inconnu qui dévore ton existence et gangrène ta vie vile, sans valeurs, sans réponses… Harassé par tes promesses, roué de lassitude, avachi, vieilli,...

  • CREVE!

    06 mars 2007 ( #mehdi.mahfoudh )

    Crève ! Cœur de rêve, Ame en grève, Haine sans trêves, Passion qui s’achève… Crève ! Ecrase tes amours malsaines, Démolis ton futur et tes aubaines, Eteins ce désir qui gangrène Ton sang qui gèle dans tes veines… Ruiné, ton corps s’efface, Tes yeux d’enfant...

  • DES VERS BRISES (2005)

    06 mars 2007 ( #mehdi.mahfoudh )

    J’ai brisé mon verre, Les éclats entaillent ma chair, Les débris cisaillent ma main qui saigne, Un mal rédempteur ronge mon corps, délirante teigne… Je marche, pieds nus, sur des vers brisés, Des vers assassinés, des odes cassés, Ma peau délabrée, éventrée,...